La voyance suisse


Depuis très longtemps, la Suisse est divisée en deux parties : d’un côté il y a les voyant(e)s suisses qui sont présents depuis longtemps et qui ont gardé les mêmes traditions, de l’autre côté on y trouve les voyant(e) « immigré(e)s » qui sont venu(e)s en Suisse et qui ont répandu leur pratique en Suisse.

Les voyant(e)s suisses n’ont pas de problèmes avec les autres voyant(e)s, car il faut savoir que chacun pratique son don d’une manière unique, même si certaines sont extrêmement similaires.


Les Suisses ne considèrent pas la voyance comme une science, comme elle peut être perçue dans certains pays, mais plus comme un voyage spirituel.

En Suisse, certaines questions reviennent souvent sur les thèmes suivants : l’amour, l’argent, la famille et le travail. Les voyants ne cherchent pas à influencer leurs clients, ils cherchent juste à montrer leur don de la meilleure des manières.

Les voyant(e)s en Suisse se basent énormément sur les dieux grecs pour leurs recherches. Il s’agit donc d’une caractéristique de la voyance suisse. Derrière leurs dons se cachent un très grand travail qui est souvent méprisé par leurs opposants qui cherchent à nuire aux voyants.

La Suisse a été l’un des premiers pays à instaurer la voyance par téléphone. Les experts ont trouvé important que les clients arrivent à trouver directement ce qu’ils veulent. L’horoscope est l’une des formes de voyance la plus recherchée par les Suisses et Suissesses. L’horoscope permet d’avoir des informations sur son avenir de façon assez régulière.

Les voyant(e)s en Suisse ne sont pas considéré(e)s comme des escrocs dans d’autres pays, ils sont tous et toutes reconnu(e)s pour leur don. Il n’existe cependant pas d’école pour devenir voyant(e)s mais énormément de livres peuvent être achetés pour en savoir plus sur ce grand pouvoir. Toutefois, rien ne garantit que ces livres vous permettent d’être voyants, ils vous donneront juste des clés sur la définition de cette branche unique.

Pour aller plus loin, discutez en direct avec une voyante en cliquant ici.